Méthodologie

Au Pays de l’imaginaire

Nous travaillons en blocs rotatifs de trois semaines. Chaque bloc prend son élan à partir d’une histoire où Nuange, la mascotte de la garderie, met une habileté en évidence, telle que : le respect, la confiance en soi, le courage, rendre service, etc. Cette habileté est véhiculée et exploitée pendant la durée des trois semaines afin qu’elle se développe, s’intègre et s’exprime naturellement chez l’enfant. Afin de le motiver et de l’encourager dans l’intégration de chacune des habiletés sociales, l’éducatrice lui remet une mini image qu’il colle sur sa création reliée à la thématique de l’histoire.

De plus, en travaillant à partir de l’histoire tout au long du bloc, les capacités mémorielles de l’enfant sont stimulées et l’histoire sert de point d’ancrage temporel dans l’exploration de son monde imaginaire. En exploitant une thématique en blocs de trois semaines, l’enfant développe constamment sa mémoire tout en favorisant la création de liens dans son imaginaire.

Les histoires favorisent et stimulent l’organisation de la pensée et du langage. Ce cheminement thématique par étapes temporelles crée des assises solides et devient inévitablement un atout pour tous les apprentissages académiques futurs dont la lecture et l’écriture.

Les marionnettes, aussi importantes que les histoires, nourrissent le jeu imaginatif et motivent l’interaction entre les enfants dans un monde ludique. L’apport du jeu avec les marionnettes favorise l’expression de ce qui peut être logé dans l’ombre, les recoins intérieurs cachés de chaque personne, et qui a besoin d’être extériorisé.

L’Univers des artisans

L’univers des artisans réunit trois locaux aménagés spécifiquement pour les artisans de 3-5 ans. À chaque jour, l’enfant fait le tour de ces univers.

L’Univers des p’tits ingénieurs

Nous mettons à la disposition des enfants des jeux de table où l’apprentissage du préscolaire se fait graduellement et à leur rythme, un tableau aimanté, des jeux de construction composés des blocs et boîtes à recycler, figurines, animaux, autos et camions ainsi qu’une table à sable lunaire où ils peuvent forger leur univers en toute liberté.

L’Univers des p’tits bouffons

Dans cet univers, nous retrouvons les jeux de rôles, le théâtre de marionnettes, les déguisements et le coin lecture.

L’Univers de Mozart

Ce local est destiné à l’expression corporelle en lien avec la musique. L’enfant transforme, mime et invente des chansons, de la musique et des rondes. Il a également l’opportunité d’imager ses chansons et d’inventer des instruments de musique avec divers matériaux et réaliser des expériences musicales. Il fait l’apprentissage du rythme.

Il est écrit, à propos de l’Effet Mozart, que plus les enfants sont exposés à la musique avant l’entrée à l’école, plus cette phase de codage neurale les aide tout le long de leur vie et plus spécifiquement lors de l’apprentissage des mathématiques.

Dans cet univers, nous retrouvons également les arts plastiques. Sur de grands tableaux, l’enfant a la possibilité de peindre avec différentes sortes de peintures et de crayonner sur de grandes feuilles en utilisant des médiums variés tels les crayons de couleur, les pastels secs ou à l’huile ainsi que les crayons de cire ou feutres. Il peut également s’exprimer avec des craies de couleur sur un grand tableau noir. C’est une occasion en or pour l’enfant d’exprimer et de libérer le trop plein d’émotions.

Christine Mclean, conseillère pédagogique au Nouveau-Brunswick, mentionne dans un article de la Revue Interaction, que « (…) par la création artistique, l’enfant fait des expériences avec la peinture sur un pinceau, il essaie toutes sortes de mouvements de la main avec des feutres, il tente de tracer différentes formes, il commence à donner un sens à son dessin et il commence à utiliser le dessin et les croquis comme moyen de communiquer. Le priver de ces occasions de découvrir le monde et de s’exprimer équivaut à lui nier la possibilité de s’épanouir pleinement en tant qu’artiste, rédacteur et penseur critique. La liberté d’expression est un art qui mène à l’expression créative dans d’autres domaines aussi. Il s’agit d’une base fondamentale pour la lecture, l’écriture, les mathématiques et le raisonnement scientifique. »

En utilisant le dessin et la peinture, l’enfant exprime spontanément et d’une manière inconsciente ses émotions ainsi que sa façon unique de voir le monde. Les traces laissées par l’enfant deviennent un point de repère à la communication et au partage avec les autres, une occasion de nommer et de verbaliser ses émotions, un atout exceptionnel.

Jouer, c’est créer

Une journée par semaine, nous retrouvons les ateliers « Jouer, c’est créer » où l’enfant est libre de jouer dans l’Univers de son choix. Il crée et organise celui-ci à son gré.

L’Atelier de Fortacus

Fortacus est la mascotte de l’alimentation. Il est fort et il possède une solide armure pour se protéger des adversaires que sont les microbes. Fortacus explique aux amis que pour être fort comme lui, il faut manger de bons aliments. Tandis que son ami Fripouille, à son opposé, ne se nourrit pas adéquatement. Il est toujours fatigué, malade et n’a pas d’énergie pour jouer avec Fortacus. Par conséquent, Fortacus amène les amis à découvrir le plaisir de bien manger en leurs faisant connaître l’origine des aliments et en leurs expliquant les bienfaits de s’ouvrir à une alimentation saine et variée tout en éloignant la peur de goûter de nouveaux aliments.

L’atelier de Fortacus est bonifié par le programme pédagogique Un trésor dans mon jardin.

Les histoires proposées dans ce programme mettent en perspective les bienfaits d’une bonne alimentation ainsi que les effets nocifs d’une alimentation déficiente.

En regard de la bonne alimentation, l’enfant apprend à faire de la germination et il mange le produit de sa récolte le vendredi avec une salade en entrée.

De plus, vêtu de son tablier et de son chapeau de cuisinier, l’enfant a le privilège de cuisiner avec Fortacus avec qui il apprend à mesurer, brasser et transvider les aliments pour ensuite déguster sa création, sa recette culinaire.

L’Atelier de Nuange

Nuange est la mascotte des valeurs, des émotions, des imageries guidées et des histoires.

Dans cet atelier, Nuange aide les amis à développer ses habiletés sociales et il leurs transmet différentes valeurs de respect et de partage. Afin de favoriser l’intégration de notions plus abstraites liées aux valeurs, Nuange utilise des jeux théâtraux qui contribuent à la compréhension et qui favorisent la gestion et la canalisation des émotions.

À travers cet atelier, Nuange suggère des façons de se libérer de la peine ou de la colère. Entre autres, l’enfant peut griffonner toute sa peine ou sa colère sur une feuille puis la déposer dans la boîte à soucis. Une fois la peine ou la colère libérée par l’expression, il est plus facile de passer à autre chose et de profiter de la journée. Comme autre exemple, l’enfant peut faire sortir son émotion en la soufflant très fort hors de lui. Nous l’aidons en lui montrant comment faire.

Gambadine

Gambadine est la mascotte de la gymnastique. Elle est remplie d’énergie et toujours de bonne humeur. Chaque matin, suite à la chanson, Gambadine vient faire bouger les amis afin de commencer la journée bien oxygénée et afin d’enrayer les moments tristes du début de journée. D’un matin à l’autre, les exercices sont très diversifiés. Par exemple, un matin, les enfants miment une chanson avec entrain, le lendemain, ils bougent au rythme du Zumba, le jour suivant, ils font de l’aérobie ou de la gymnastique avec accessoires.

En plus, tous les matins, les amis de 3 à 5 ans apprennent l’alphabet par de la gestuelle corporelle, un moment ludique et dynamique. Puisqu’il s’agit d’un apprentissage par une approche kinesthésique, il sera beaucoup plus facile pour l’enfant de l’appliquer à l’écrit car l’intégration aura passé par son corps.

Gambadine est une petite boule d’énergie!

L’atelier de la pâte à modeler

Cet atelier, que je considère primordial dans le développement de l’enfant, a lieu une fois aux trois semaines. Il s’agit d’un atelier qui amène l’enfant au cœur de sa créativité en créant et inventant les personnages, les animaux et l’univers de l’histoire thématique.

La pâte à modeler est un excellent moyen pour se défouler et pour apaiser l’enfant. Cet atelier lui permet de créer sa propre forme à partir de l’informe, l’entraine dans l’exercice de ses choix en toute liberté, lui procure par la même occasion un sentiment de contrôle sur sa création et tend à le rassurer car il a une prise sur son environnement. C’est une excellente façon de se construire une intelligence riche et multiforme. Quel plaisir d’avoir ce pouvoir de transformer la matière!

Les enfants apprennent leurs lettres par le corps ainsi que par le modelage. En les façonnant, ils les intègrent davantage.

Pour créer un chef d’œuvre, l’enfant doit toucher, utiliser sa motricité fine, modeler, découper, ajuster, rouler, assembler, pétrir, aplatir, creuser, enfoncer, appuyer, serrer….

L’apprentissage de l’écriture repose sur l’ensemble de ces compétences qu’il développe au gré des jours.

Les p’tits Yogis

Tout en sillonnant des histoires conçues spécialement dans l’esprit du yoga, le petit yogi prend plaisir à exécuter des postures de yoga et à pratiquer sa respiration, ce qui le prépare calmement à la sieste et à un bien-être certain.

L’imagerie guidée

Nuange présente à l’enfant une imagerie guidée une fois par bloc de trois semaines. Celle-ci favorise la conscience corporelle et l’exploration de ce qui se passe dans son jardin intérieur. Une fois de plus, une histoire féérique l’oriente au cœur de son bien-être et de son imagination.

Les jeux de plein air

Moments cruciaux de la journée, les enfants s’en donnent à cœur joie à l’extérieur. C’est le temps de libérer le trop plein d’énergie et de faire mille et une découvertes. Les enfants ont l’occasion de courir, sauter et grimper, de jouer dans le sable, de pédaler et de s’occuper du potager.

Nous faisons tout en notre pouvoir pour favoriser le contact de l’enfant avec la nature. Richard Louv, journaliste et auteur de huit livres dont Last Child in the Woods : Saving Our Children From Nature-Deficit Disorder, nous enrichit par cette réflexion fondamentale, tirée de la Revue Interaction :

  • Saviez-vous que le meilleur prédicteur du niveau d’activité d’un enfant d’âge préscolaire est simplement d’être dehors?
  • Saviez-vous que l’accès accru à la nature et à l’environnement naturel a un effet positif sur les enfants atteints du syndrome d’hyperactivité avec déficit de l’attention?
  • Saviez-vous que l’enfant a besoin, au-delà du cercle immédiat des personnes qui prennent soin de lui, de liens affectifs et identitaires créant un attachement avec le milieu naturel. L’établissement d’une relation avec les animaux, les plantes, les arbres et tout ce qui vit dans la nature aident l’enfant à comprendre qu’il est chez lui dans le monde?
  • Saviez-vous qu’en Allemagne, il y a actuellement plus de 450 maternelles en plein bois auxquelles l’État verse des subventions afin de rendre cette option accessible au préscolaire?

Peter Vogels, enseignant en Travail social à l’Université d’Edmonton, nous partage le fruit de ses recherches dans cette même revue. Il a constaté que les enfants sont à présent incapables d’entretenir un rapport significatif avec le monde naturel et il décrit cette incapacité d’établir un lien avec la nature comme « un trouble déficitaire de la nature ». Pour lui, de nombreuses maladies infantiles comme la dépression, le trouble déficitaire de l’attention et l’hyperactivité sont des symptômes du trouble déficitaire de la nature.

Nous ne pouvons que favoriser l’établissement d’un lien avec le monde naturel car il est essentiel pour le développement psychologique, affectif et spirituel de tout être humain.

Dans la nature, l’enfant retrouve la liberté, la fantaisie et l’intimité : c’est un endroit éloigné du monde des adultes, un havre de paix en soi.

Le jardinage

Le jardinage s’ajoute aux nombreux bienfaits du plein air. L’enfant est invité à semer, désherber et à écarter naturellement les insectes qui nuisent à la récolte. Tout en travaillant dans le jardin et en conversant, l’enfant nourrit son intérêt envers les valeurs nutritives des fruits et des légumes et découvre leur origine.

Retour en haut de la page
Création graphique Pablisso